En savoir plus !

Article du PIAF – le magazine de la FNAAFP/CSF – sur La Perle Rare . SAP :

L’association la Perle Rare est située à Bellefontaine au nord de la Martinique et propose essentiellement un service de garde d’enfant. L’association a fait le choix de rejoindre la FNAAFP/CSF en Mars 2015, car la Fédération a une longue tradition de travail en service famille et un véritable expertise dans ce champ.

Mme MAUVOIS, vous êtes la directrice et la fondatrice de la Perle rare, comment avez-vous eu l’idée de monter un service de garde d’enfant en Martinique ?

Je suis moi-même mère de jumeaux, et je me suis retrouvée confrontée à la problématique de la garde d’enfant après la naissance : il n’y avait que peu de place en crèche et je ne pouvais pas faire garder mes enfants par un proche. J’ai donc décidé de fonder ma propre activité pour répondre à la demande en Martinique.

Il n’y a donc que peu de garde d’enfant à domicile en Martinique ?

En effet, l’offre en termes d’aide à domicile ou d’accompagnement de personnes âgées est assez développée dans le département. Hors, en termes de garde d’enfant, l’offre existe sur Fort de France, mais reste encore peu développée sur le reste de l’île, notamment dans le sud où l’activité principale est le tourisme. La Perle Rare intervient sur toute la Martinique et est agréée depuis 2013. Nous pouvons donc intervenir dès la fin du congé maternité au domicile du ou des parents.

Comment est structurée votre association ?

Nous avons 24 salariés, toutes expérimentées, qui travaillent à temps partiel pour la Perle Rare et le reste du temps pour d’autres structures. Pour intégrer l’association il faut être titulaire d’un BEP sanitaire et social ou d’un CAP petite enfance. Le recrutement se fait dans toute la Martinique, par secteur, ce qui permet d’éviter de trop grand déplacements pour les gardes d’enfant. 

Qui sont vos usagers ?

La garde d’enfant se fait, pour 8 familles, à temps plein, de 7 H à 17 H, car elles n’ont pas eu de place en crèche ou ont fait le choix de faire garder leurs enfants à domicile. Pour d’autres familles, l’association intervient sur des horaires décalés : de 5 H à 6 H 30 lorsque les parents travaillent avant l’heure d’ouverture de la crèche, qui ouvre de 6h30 à 18h en Martinique. Sur des horaires de nuit, pour les personnes effectuant des gardes de nuit, ou sur des horaires atypiques pour des infirmières libérales, par exemple. Nos usagers sont surtout des familles actives n’ayant pas d’autre alternative pour faire garder leurs enfants. 

Quel est le coût pour vos usagers ?

Le tarif pour une heure de garde d’enfant est de 15,50 €. Mais, l’association offre plusieurs types de forfaits dont le plus avantageux pour les usagers est un forfait de 200 H : ce qui ramène le coût à 13,50 € de l’heure. Ces forfaits sont très utilisés par les usagers, car ils sont attractifs en termes de prix. L’association propose aussi d’effectuer des gardes d’enfants pour une fratrie pour 17,5 €/h. Toutes les prestations sont payables d’avance, ce qui nous permet d’assurer le maintien de la prestation.

La garde d’enfants demande réactivité et adaptation, comment gérez-vous cela ?

L’association s’engage à une réactivité de 12 H pour une demande urgente. En temps normal, l’intervenante est toujours présentée en amont à la famille, afin que les parents et les enfants puissent se familiariser avec l’intervenante, mais en cas d’urgence nous trouvons une intervenante le plus rapidement possible.

 

Propos recueillis par Julie Pons